Suivez-moi :
DIVERS

Le sevrage de l’allaitement

Si vous êtes nouveau par ici, j’ai donné naissance à ma fille Jade en Avril 2019. Depuis, je suis venue plusieurs fois parlée Maternité par ici. J’ai rédigé un article sur mon accouchement par césarienne, mon allaitement ou encore mon premier trimestre post-partum. Aujourd’hui, je me confie à vous sur le sevrage de l’allaitement de Jade.

J’ai allaité Jade de manière exclusive jusqu’à ma reprise du travail. Je n’ai pas de pièce adaptée au bureau pour pouvoir tirer mon lait (le faire dans les toilettes, non merci), et même si ça avait été le cas, j’aurai trouvé ça contraignant.
J’ai donc choisi de sevrer Jade (merci de ne pas me juger, chacun fait ses choix). Sauf que l’allaitement s’est passé à merveille, le sevrage beaucoup moins.

L’endormissement post allaitement

Avant

Elle s’endormait dans mes bras en faisant sa tétée du soir. Pendant mon allaitement, Jade n’avait pas de tétine, j’avais peur de la confusion sein / tétine. Et elle ne montrait aucun signe nécessitant une tétine. Son besoin de succion était pleinement comblé grâce à l’allaitement à la demande.

La transition

Jade avait besoin d’être proche de nous lorsqu’elle s’endormait. Après le biberon du soir, je la posais dans son lit qui était à côté du notre (vers 20h30). Et je lisais un livre dans mon lit ou je regardais ma série.

Maintenant

On attend les premiers signes de fatigue (elle se frotte les yeux, baille, a des cernes), qui arrive toujours vers 19h00. On lui change la couche, on la met en pyjama puis on lui donne le biberon du soir dans une ambiance tamisée. Puis on enchaine avec le rot, quelques câlins et bisous, avant de la poser dans son lit.

Depuis son sevrage, Jade a besoin d’une tétine pour répondre à son besoin de succion. Elle s’endort seule dans son lit (entre 19h30 et 20h15), avec : sa tétine, son doudou et une peluche musicale.

Retour sur toutes les étapes du sevrage

15 Août 2019

J-17 avant ma reprise du travail : je décide de remplacer une tétée de l’après-midi par un biberon de mon lait. C’est Anis qui propose à Jade le biberon, pendant que je suis dans une autre pièce de la maison. Mais c’est un flop. Jade ne fait que pleurer (hurler), tape le biberon, se cambre… bref elle fait comprendre son refus de collaborer. Après 10 (longues, très longues) minutes, on abandonne et je débarque pour lui donner le sein.

16-17-18 Août 2019

Nous partons en week-end avec des amis, l’occasion de faire tester le biberon par des personnes extérieures. Mais c’est un flop une nouvelle fois (que ça soit avec mon lait ou le lait en poudre). Dans le meilleur des cas, elle boit 10 ou 20ml après avoir hurlé un moment. Et moi j’accours avec mon coeur de maman brisée par les pleures de mon bébé.

21 Août 2019

J-11 avant ma reprise du travail : le stress commence à monter, je me demande comment mon bébé va réussir à se nourrir sans moi. Je dépose Jade chez mon père pour faire une nouvelle tentative du biberon, cette fois sans ma présence dans la maison (j’habite à 10 min à pied, donc je pouvais débarquer rapidement). Elle refuse une première fois le biberon, et finit par s’endormir d’épuisement. Mais à son réveil, surprise : elle boit son biberon (de lait en poudre) !! Elle accepte également le biberon de l’après-midi (victoiiiiire). Et je la retrouve ensuite pour une tétée de réconfort / retrouvaille.

Du 22 Août au 1 Septembre 2019

Après cette victoire, on a eu beaucoup de flop. Jade refuse 3 fois sur 4 le biberon (avec Anis, avec moi, avec ses grands-parents). Je suis stressée ++++ Je suis allée à la PMI de ma ville qui m’a recommandé de commencer la diversification alimentaire pour qu’elle puisse en septembre se nourrir de mon lait matin et soir + légumes / fruits / yaourt la journée. Donc je continue de lui donner le sein à 100% jusqu’à la veille de ma reprise du travail.

Du 2 au 6 Septembre 2019

C’est ma semaine de reprise, Anis s’occupe de l’adaptation de Jade chez la nourrice. Ça a été très compliquée pour Jade, la diversification alimentaire se passe bien mais ne suffit pas encore à la nourrir à 100%. La nounou était angoissée en voyant qu’elle n’acceptait pas de se nourrir par le biberon. Puis après de nombreuses larmes, Jade a fini par accepter la situation et elle a bu l’intégralité de tous ses biberons le jeudi.

Du 7 au 29 Septembre 2019

Tout se passe pour le mieux, nous avons trouvé notre nouveau rythme. Je donne le seins 3 fois par jour à Jade (une tétée au réveil, une tétée de retrouvaille et une tétée avant de dormir), et le reste du temps elle est au biberon / petits pots.

Le 29 Septembre 2019

Jade a 5 mois et 14 jours : nous avons décidé d’arrêter l’allaitement mixte. Nous confions Jade à ses grands-parents une fois par semaine (ce sont eux qui la gardent le mercredi), et n’étant pas à l’aise avec le tire-lait, cela m’obligeait à aller dormir chez eux également. C’est le jour de la dernière tétée.

Conclusion

Honnêtement, ce sevrage a été très difficile moralement. C’était une horreur de lui refuser le sein et de la voir pleurer.

Le lait montait, mes seins se tendaient, mon coeur se brisait, et je ne pouvais pas retenir mes larmes.

Dans mes rêves les plus fous, je l’aurai allaité à 100% jusqu’à ses 6 mois. Mais je n’avais pas les moyens financiers de prolonger mon congé parental plus longtemps.

Je suis vraiment heureuse d’avoir pu allaiter Jade. C’était beau. C’était fort. C’était extraordinaire. C’était magique.

Et après réflexion, je peux dire aujourd’hui que j’aurais aimé continuer l’allaitement mixte plus longtemps. J’ai une pointe de regret à ce sujet car ma lactation c’était hyper bien adapté.
Je ne me suis pas écoutée à 100%. Même si c’était plus simple pour le quotidien d’arrêter, que j’avais peur d’être mordue par Jade (qui avait 2 dents), c’était des « fausses excuses ».
En réalité,
j’avais peur du regard des autres.

C’est un sujet compliqué, sur lequel les mamans sont très vite jugées.

Celles qui choisissent de ne pas allaiter, sont foudroyées du regard. Celles qui le font sont félicités, mais elles continuent après 6 mois, elles sont finalement aussi foudroyées du regard.

Enfin bref, une chose est sûre : cet allaitement m’a donné envie d’allaiter mon deuxième enfant (mais pour l’instant, on profite de notre jolie Jade).

Si il y a des mamans par ici, est-ce que vous avez allaité ? Si oui, comment le sevrage s’est-il passé ?

Besos !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
Article précédent

ARTICLE SIMILAIRES

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.