Suivez-moi :
MATERNITÉ

Retour sur mon troisième trimestre de grossesse

Retour sur mon troisième trimestre de grossesse

N’étant plus qu’à une semaine de mon terme, je prends le temps de poser devant l’ordinateur pour revenir sur ce troisième trimestre de grossesse, qui est bien différent des deux premiers ! À l’heure où j’écris cet article, notre deuxième enfant n’est pas encore arrivé.

L’idée est de revenir sur toutes les choses qui composent ce dernier trimestre, avant la rencontre de bébé : les cours de préparation, la baby shower, les examens médicaux, les symptômes, le shooting de grossesse, l’état d’esprit…

Les cours de préparation à la naissance

Comme pour ma première grossesse j’avais le droit à 7 cours avec des sages-femmes, qui sont à 100% remboursé par la sécurité sociale.

J’ai choisi d’assister à un cours de yoga prénatal, un atelier sur le portage, un cours sur la gestion des contractions, déroulement de l’accouchement par voie basse et césarienne, et sur le post partum pour maman et bébé. Je n’ai pas ressenti le besoin de refaire le cours sur l’allaitement car je n’avais pas de nouvelles questions. 

La Baby Shower

Afin de fêter l’arrivée prochaine de bébé,  nous avons décidé d’organiser une baby Shower à 34sa. Contrairement à la première, je n’ai pas demandé à des amies de m’organiser. Nous avons simplement réuni famille et amis (hommes et femmes confondues) autour d’un goûter festif. Nous avions organisé un petit quiz pour remporter un indice sur le prénom de bébé. 

L’annonce du parrain & de la marraine

J’ai eu du mal à trouver un petit objet à offrir pour l’annonce. Je ne voulais pas d’un objet trop nian-nian ou qui traînera au fond d’un placard. Après quelques recherches sur Etsy, on a opté pour un bouchon personnalisé ! Les deux personnes étant amateurs de vin, c’était quelque chose qui sera utile 😆

Le shooting de grossesse

Comme pour ma première grossesse, je voulais absolument immortaliser cet instant unique de la vie avec un professionnel. Cette fois j’ai fait appel à Aurélie d’Amour.etc, qui est venue réaliser un shooting à notre domicile. 

Je suis vraiment ravie du résultat, les photos sont douces et authentiques. Ma fille Jade a pu participer à la séance, cela nous fait de très beaux souvenirs.

Mon shooting de grossesse

Les préparatifs

C’est sur ce dernier trimestre que nous avons vraiment préparé l’arrivée de bébé avec la déclaration anticipée en mairie, la décoration de sa chambre, la préparation de la valise maternité et la rédaction de notre projet de naissance.

Nous avons préparé le berceau dans notre chambre, laver le cosy, acheté une nouvelle poussette et nous avons fait le tri dans les anciens vêtements de Jade pour acheter le nécessaire. Pour sa chambre, nous avons repris le lit, la commode et la table à langer de Jade donc je n’ai pas eu besoin d’aérer les meubles plus à l’avance.

Mes symptômes au troisième trimestre

  • Les contractions

Le 7ème mois a été comme le précédent : à la maison et avec des contractions dès que je m’activais. J’ai tout de même fait quelques week-ends entre amis mais j’étais vite immobilisée. Ma bouillotte électrique et les spafons étaient mes meilleurs amis.

Et puis… le 8ème mois a débuté et les contractions ont disparu ! J’ai été prudente jusqu’à mon rendez-vous gynéco, pour être sûre que je pouvais bouger sans ouvrir prématurément le col. Et dès que j’ai eu le « GO », j’ai retrouvé de l’énergie, c’était incroyable. J’ai pu à nouveau m’activer, sortir, bouger… le rêve après 3 mois coincée à la maison !! C’est bête, mais je me suis sentie « libre », quel bonheur de sortir acheter du pain ou d’aller chercher ma fille. 

À une semaine du terme, j’ai quelques contractions qui commencent à jouer sur le col. Mais rien de très douloureux pour le moment.

  • Les remontées acides

Un petit désagrément que j’avais connu aussi pour ma première grossesse : les remontées acides ont débarqué. Je dois à nouveau dormir légèrement surélevé pour éviter que ça me gène la nuit.

  • Les nuits hachées

Comme pour le deuxième trimestre, les nuits sont compliquées. Plus d’insomnie mais je me réveille toujours environ minimum 4 fois par nuit pour vider ma vessie. Sans oublier que je dois changer de position souvent, car mes jambes ou bras s’engourdissent. 

  • Mon corps

Jusqu’à aujourd’hui, j’ai la chance de n’avoir aucune vergeture. J’espère que j’y échapperai, je sais que ça peut parfois craquer à la fin ou en post accouchement, donc je ne crie pas victoire. 

Niveau le poids, j’étais au même stade que Jade lors de la dernière consultation gynécologique : +18 kg. Mais ayant dépassé le stade de ma première grossesse, je me suis reposée et je sais que je suis à +20 kg aujourd’hui.

Je sais que c’est plus que les recommandations, mais honnêtement ça ne me préoccupe pas du tout. Je me sens bien, excepté que le ventre commence à être vraiment lourd à porter.

  • Les examens médicaux 

Les consultations mensuelles du 7e et 8e mois : comme d’habitude, je dois venir avec mes résultats d’urine et de sang pour la toxoplasmose. Au 8ème mois, le gynécologue demande également un prélèvement vaginal pour vérifier qu’on n’a pas le streptocoque B.

L’anesthésiste : que vous souhaitez ou non une péridurale, c’est un rendez-vous obligatoire. Il faut faire un bilan sanguin avant d’y aller, c’est une consultation très rapide. J’ai pu expliquer que je souhaitais recevoir la dose minimale de péridurale et avoir à disposition une télécommande pour ajouter des doses si nécessaire.

L’ostéopathe : j’ai pris rendez-vous à 37 sa avec l’ostéopathe de ma clinique qui a l’habitude des femmes enceintes, pour préparer mon corps à l’accouchement.

L’échographie du 3ème trimestre : le gynécologue vérifie que tout va bien pour le bébé, qu’il est bien positionné la tête en bas et regarde son poids. Notre fils sera un gros bébé comme sa soeur, il fait déjà 2,4kg. 

L’échographie de croissance à 37 sa : j’ai eu cette échographie supplémentaire pour contrôler le poids du bébé. Car si celui-ci était déjà à 4 kg, il faudrait prévoir une césarienne à cause de mon utérus cicatriciel. Mais tout va bien, le bébé pèse 3,1 kg et l’accouchement par voie basse est autorisé.

Une séance d’acupuncture : sur les conseils de mon gynécologue, je suis allée faire une séance à 38 sa + 6J pour essayer de décider bébé à venir. C’était un moment agréable, bébé a bien bougé et ça a contracté le soir pendant 45 minutes mais ça n’a pas fonctionné. 

Le monitoring et consultation du 9ème mois : lorsqu’on s’approche du terme, on doit faire un monitoring afin de vérifier que bébé va bien. Le mien a été fait à 39 sa + 6J. Puis mon gynécologue a calé une date pour une césarienne programmée la veille de mon terme, si bébé n’est pas arrivé d’ici-là. Ayant un utérus cicatriciel, je ne peux pas être déclenchée donc je n’ai pas d’autre option.

Ma préparation à l’accouchement

Me bouger : Je m’active chaque jour pour réaliser un maximum mes 10 000 pas quotidien pour essayer de faire descendre bébé. 

La tisane de framboisier : je bois chaque jour 3 à 4 tasses. 

Le ballon : je fais mes exercices sur le ballon 2 à 3 fois par jour. 

L’homéopathie : je suis le traitement qui m’a été recommandée pour préparer au mieux mon corps au jour J.

L’huile d’allaitement : depuis 38 sa, j’applique chaque soir l’huile d’allaitement de la marque Weleda pour préparer au mieux ma lactation. 

L’huile anti-vergeture : je n’oublie pas d’appliquer mon huile sur le ventre 2 fois par jour, et parfois plus si je sens que la peau tire ou gratte.

Mon état d’esprit

Je ne pensais pas du tout aller aussi proche de ma date de terme. Avec les contractions qui ont débuté au 5ème mois, je me disais que bébé serait pressé de venir et qu’il nous rejoindrait mi juin maximum. Et bien, j’avais tout faux ! Finalement ce petit coquin a envie de rester bien au chaud dans le ventre de maman.

J’ai été très sereine jusqu’à cette semaine (40 sa), je commence à cogiter beaucoup sur l’accouchement qui tarde à arriver. Même si j’adore mon ventre de femme enceinte et de sentir mon bébé bouger, j’ai hâte de le rencontrer en vrai… Je sais que c’est le bébé qui décide quand lui est prêt à venir, mais je commence à m’impatienter. 

Plus je vois les jours qui passent, plus j’ai peur de ne pas pouvoir vivre l’accouchement par voie basse. J’aimerais vraiment pouvoir échapper à la césarienne cette fois. C’est certainement ma dernière grossesse et donc ma dernière « chance » de découvrir l’accouchement naturel. 

Je suis assez sensible ces derniers jours. D’un côté, mon esprit appréhende la douleur et l’inconnu de la voie basse. Et de l’autre, j’appréhende la douleur et la remise en forme post-césarienne que je connais déjà. Donc en bref, dans les deux cas je stresse et j’ai envie de pleurer haha.

Et vous, comment avez-vous vécu votre troisième trimestre de grossesse et l’approche de l’accouchement ?

Besos !

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

Maternité : troisième trimestre de grossesse
Grossesse : troisième trimestre
Bilan : 3ème trimestre de grossesse
Partager l'article
Article précédent

ARTICLE SIMILAIRES

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.